Home T.G. à louer
Dernières nouvelles PDF Imprimer Envoyer
Écrit par vidor   
Mardi, 16 Septembre 2008 07:56

TI GWEN Vannes

First 40.7 Régate GTE 3 étages de barres de flèches

 

www.first407.fr

 

 

Programme printemps 2014 :

Actuellement en croisière à Elbes

 

Alors en attendant que la nouvelle saison arrive... 

 Voici un Petit cours sur les départs !

 

En fait, le but du départ est de partir lancé, juste après le coup de canon, sans avoir mis aucune partie du bateau au vent de la ligne dans la dernière minute, du bon côté de la ligne (étudier la perpendicularité entre ligne et vent), et en étant capable de partir du côté choisi pour le bord de près.

 

C'est dit .

 

Les moyens pour y arriver:

Relever vent et ligne, et calculer. Attention, le vent tournera peut être au dernier moment...

Prendre alignements à terre si possible avec bouée bout de ligne pour avoir un repère car quand on est au milieu de la ligne, c'est dur de savoir si on est au dessus ou en dessous

Mesurer en temps la ligne                           

Mesurer en temps un virement, un empannage, un tour complet. 

 

CHOISIR la partie de la ligne idéale (plutot à droite près du bateau comité, plutot au milieu, plutot en bout de ligne...

 

Se débrouiller pour être là ou on a choisi, au top départ, lancé et dégagé.

 

Les problèmes possibles:

Dès qu'un bateau s'engage sous le vent, ça devient très génant parcequ'il est prioritaire, et on ne peut plus abattre, donc plus aller ou on veut, et peut être même au dessus de la ligne, ou même sur le bateau cômité...

Lorsque la ligne est favorable en bout de ligne, c'est que le vent est très à gauche, donc qu'il a tourné à gauche. tout le monde se retrouve en bout de ligne, mais que se passe t'il si le vent continue à tourner à gauche ??? On ne franchit plus la ligne en tribord amure, et là, c'est vraiment casse beateaux avec des gens inexpérimentés...

Il y a deux écoles, ceux qui trouvent une place, qui s'arrêtent, puis relancent entre une minute et 30 sec avant le départ. Pour moi, c'est très risqué car on subit le placement des autres.

L'autre école consiste à bien maitriser le temps et l'espace, et à conserver de la vitesse tout le temps. On peut ainsi être offensif jusqu'à la dernière seconde. Dans cette catégorie,Christine Briand m'avait impressionné sur un championnat. Depuis j'essaye de faire aussi bien .

En fait, on peut pondérer ça en fonction de la force du vent. Plus il est faible, plus le fait de conserver de la vitesse est important. Plus il est fort, plus on peut se permettre de bloquer une place. Dans tous les cas, dans la dernière minute il faut chercher à PARTIR !!! Les régleurs doivent avoir des repères pour que le bateau soit bien réglé au près dès que le départ est pris.

 

Rémi

 

 

 

 

Mis à jour ( Mardi, 27 Mai 2014 13:19 )
 
Copyright © 2018 Le site de Ti Gwen, Magnifique First 40.7. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.